Des lieux insolites à Venise

Visiter Venise en dehors des sentiers battus est possible et même recommandé ! Après un tour incontournable sur un canal de Venise, éloignez-vous de la foule du pont du Rialto, place Saint Marc et du Palais des Doges pour vous perdre dans ces ruelles et visiter ces petites places. Pour découvrir des lieux insolites et authentiques, rien de tel qu’une immersion dans les quartiers de la ville.

1. Le Quartier Juif et son ghetto

Ce quartier atypique se situe dans le Cannaregio de Venise. Vous pourrez vous y promener librement, à la recherche des différents monuments qui ont fait l’histoire de la ville. Il vous sera par exemple possible de découvrir le palais gothique Ca’d’Oro, ou encore la Chiesa di Santa Maria dei Mircoli. Ce quartier souvent délaissé des touristes, offre pour autant de nombreuses visites inédites de la ville, chargées en histoire.

Le quartier du Ghetto se situé au nord de Venise, sur les fondamente Cannareggio. Fondé en 1516 à la suite de l’arrivée des juifs d’Espagne (expulsés en 1492) c’est le premier ghetto d’Europe. Son nom vient de la fonderie qui se trouvait installée à cet endroit à l’époque et qui se disaient en vénitien « getto » – elle donna son nom à ce quartier.

Localisez votre chemin pour rejoindre le Ghetto avec un plan de Venise.

N’oubliez pas de visiter la boulangerie Volpe lorsque vous vous trouvez dans le ghetto ! Vous y trouverez de nombreuses pâtisseries juives, ainsi que des desserts typiques de Venise, comme les zuccherini, ou encore les orecchiette di Amman. La pause gourmande idéale !

2. Torcello , l’ile méconnue

Torcello est une île qui se situe au nord de la lagune, et que l’on ne prend pas toujours le temps de visiter lorsque l’on se rend sur la lagune. Pour autant, il s’agit d’une île pleine de charme et d’authenticité, qui vous permettra de découvrir la Venise d’antan. A l’origine, cette île était la plus peuplée de Venise, et on y comptait au total plus de 20 000 habitants. Pour autant, suite à une épidémie de malaria, la population y fut décimée. Aujourd’hui, on ne compte plus que 6 habitants à Torcello !

Une option intéressante est de coupler la visite des trois îles de Murano, Burano et Torcello lors d’une excursion organisée. 

3. La libreria Acqua Alta

La librairie Acqua Alta est nichée dans une petite rue du quartier de Castello, à Venise. L’entrée principale se trouve au détour d’une ruelle. Cette librairie unique au monde porte bien son nom. Étant donné que Venise est une ville flottante, les commerçants se sont habitués aux inondations. La librairie est ouverte tous les jours de 9h30 à 19h30. Pour y accéder voici le plan . Avec humour, la librairie alerte sur la montée des eaux à Venise, la fameuse acqua alta, qui est tous les ans un peu plus importante dans la ville. Pour protéger son commerce des inondations, quoi de mieux que ranger les articles dans des objets destinés à flotter ? Les livres y sont « empilés » dans des gondoles ou des baignoires, au milieu de divers bibelots, d’objets insolites et des chats. Rien que la visite du lieu peut valoir le détour. 

4. Squero de San Trovaso

C’est une attraction insolite mais très connue.

e Squero San Trovaso est l’un des plus anciens et des plus célèbres chantier naval vénitien.

Dans ce chantier (le mot « Squara » indiquant l’outil utilisé pour construire les bateaux) sont construits et réparés les bateaux de petite taille comme les gondoles, pupparino, sandolo, sciopóno et autres bateaux typiquement vénitiens.

Ce squero est situé le long du Rio San Trovaso et remonte au XVIIe siècle . Il est l’un des rares chantiers encore en activité à Venise, même si de nos jours, on y produit et ne répare plus que des gondoles.

Depuis l’autre côté du canal, on peut observer les employés d’un atelier de gondoles fabriquer des gondoles ou autres bateaux à la main. Si vous êtes chanceux, il peut y avoir une mise à l’eau d’une gondole aussi. Les gondoles coûtent chères (on parle de 5 chiffres avant la virgule) et sont toujours fabriquées manuellement.

Il est impossible de visiter l’atelier, c’est pour ça que les touristes s’entassent plutôt au bar d’en face pour observer le travail, pour le grand bonheur du propriétaire du bar.

5. La rue la plus étroite de Venise

Voici La Rue la plus étroite de venise : la Calle Varisco dans le sestiere Cannaregio.

Elle est tellement étroite que l’on est passé plusieurs fois à côté sans la voir. On ne risque pas d’y passer à deux en même temps! Si on y regarde maintenant, il semble étrange d’avoir deux bâtiments si proches l’un de l’autre: cependant, il faut garder à l’esprit que Venise a toujours eu un grand manque d’espace et que le plus important a toujours été la possibilité d’atteindre rapidement différents endroits à pied.

Si vous êtes fasciné par les détails qui semblent anodins voire même ridicules aux yeux du touriste moyen, il ne faut absolument pas manquer la 2e rue la plus étroite en Europe : calle Varisco.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.